Philosophie de l'alimentation des chevaux chez Marstall

L'estomac du cheval est relativement petit avec une capacité de 15 à 18 litres.

Pa sa nature le cheval est un animal de steppe et se nourrit de fibres végétales. Le tractus gastro-intestinal est toujours structuré exactement comme il l'était il y a des milliers d'années. Le système digestif est conçu pour l'absorption d'aliments riches en fibres brutes, le gros intestin servant de chambre de fermentation pour la "digestion finale" des aliments difficiles à digérer.

Les molaires fortes doivent déchiqueter efficacement les aliments grossièrement structurés comme le foin et la paille, mais aussi les céréales. Cela stimule le processus de mastication et favorise la salivation. Pour un kilogramme de foin, le cheval produit environ 4 à 5 litres de salive. Le mucilage dans la salive augmente la capacité de glissement des composants alimentaires du pharynx vers l'estomac. La salive du cheval contient déjà l'importante enzyme digestive "pepsinogène", qui est métabolisée par l'acide gastrique pour devenir pepsine afin de commencer la digestion des protéines.

Les bicarbonates et le chlorure de sodium contenus dans la salive sont utilisés pour tamponner l'acide gastrique dans l'estomac et réguler le pH. Une salivation intensive est essentielle pour prévenir l'acidification de l'environnement gastrique et pour contrer la formation d'ulcères.

Dans le cas d'un repas hâtif avec peu de mastication et de salivation, une pulpe sèche pénètre dans la gorge et l'estomac. »Le  Bouchon » "et la mal fermentation peuvent se produire et causer des coliques douloureuses.

Il est donc important de maintenir la proportion de fibres brutes convenant aux chevaux à un niveau élevé. Beaucoup mouvement, un pâturage extensif et du bon foin est la meilleure base pour une alimentation saine.

Le principe d'alimentation le plus important après une longue nuit de sommeil est :

Au moins 30 minutes avant donner l’aliment complet, 1 à 2 kg de foin doivent être administrés!

 

Si les céréales sont administrées comme premier repas après une longue nuit, il se forme trop peu de masse salivaire avec des substances tampons en raison de l'alimentation hâtive. La quantité concentrée et rapide, donne à l'estomac les mauvais signaux et peut produire trop peu d'acide chlorhydrique à l'arrière de l'estomac. La valeur du pH reste trop élevée. Le manque d'acide chlorhydrique n'élimine pas les bactéries et les champignons nocifs et peut facilement survivre au passage de l'estomac. De cette façon, ils pénètrent dans l'intestin grêle où ils n'ont pas leur place et se multiplient de façon explosive.

L'activité accrue des bactéries nocives peut déclencher des coliques gazeuses et est responsable de l'utilisation plus faible d'éléments nutritifs importants.

Tout ceci peut être évité en ajoutant une première dose de foin tôt le matin.

Le contrôle dentaire annuel et la régulation par des dentistes professionnels pour cheval assurent une capacité de mastication optimale de la dentition et peuvent améliorer massivement le problème des fibres brutes mal hachées.

De plus, la quantité journalière d'aliments doit être divisée en plusieurs petits repas. Trois, ou plutôt quatre à cinq doses par jour, correspondent très bien aux habitudes alimentaires naturelles du cheval. (Utilisez des râteaux de foin grillagés ou des filets qui garantissent des heures d'apport de foin!

Cela signifie qu'il n’y a pas de grands temps morts dans l'estomac. L'acide chlorhydrique peut même attaquer la couche protectrice de la muqueuse et provoquer des inflammations chroniques de la muqueuse. À long terme, cela entraîne des ulcères gastriques et d'autres causes de maladie.

Les pratiques antérieures de doses élevées de 4 à 6 kg par jour ont apporté trop d'amidon dans le système digestif, ce qui a entraîné une perturbation de la flore intestinale et une augmentation massive du taux de sucre dans le sang. Les risques accrus de fourbure, les allergies, la formation de dépôts graisseux avec acidification permanente et le stress arthritique qui en résulte sur le squelette ne sont que quelques-uns des symptômes de ce développement indésirable.

La mal-fermentation dans le côlon final est la cause de l'eau fécale, de la diarrhée et des coliques.

Depuis des années, nous recommandons des quantités quotidiennes d'aliments concentrés administrés dans au moins 3 rations quotidiennes après l'ajout de foin. (Les poneys travaillés peuvent recevoir 100 à 300 g de concentré par jour en 1 à 2 rations, ainsi que les vitamines et minéraux nécessaires - par ex. Marstall Force).

Il est important dans tous les cas qu'un jugement individuel soit porté sur le fait qu'un cheval ne bouge que dans l'entrejambe ou qu'il doit accomplir un travail vraiment exigeant. Il peut s'agir d'équitation concentrée dans l'arène de dressage ou dans l'arène de saut d'obstacles, mais aussi de marche et de trot sur la montagne ou de galop hors-piste.

Même un Demi-sang de 600 kg ne nécessite pas plus d'énergie que son besoin d'entretien de base pour une heure de marche dans le champ.

Un exemple de cette alimentation quotidienne:

7-8 kg de foin, 1 kg de paille, 500g à 1 kg aliments "Faser Light","Pro PSSM" ou "Stehfutter" à côté de 30 à 50g  "Force" aliment vitamine et minéraux. (dans le cas de foin extensif riche en fibres brutes, une alimentation supplémentaire de 1 à 1,5 kg de bonnes herbes ou de cubes de luzerne est nécessaire pour assurer un apport important en protéines).

 

Si le même cheval doit vraiment bien performer, comme deux à trois heures d'équitation intensive par jour avec beaucoup de trot et de galop, ou faire beaucoup d'exercice physique, nous vous recommandons de le faire:

8-9 kg de foin et selon le fourrage et le tempérament du cheval, 2,0 à 4,0 kg Marstall "Turnier","Sprint" ou "Haferfrei". La supplémentation en vitamine E et sélénium de Marstall est fortement recommandée pour les hautes performances.

L'augmentation alarmante du syndrome de cushing et du métabolisme (troubles métaboliques) a montré que nous devons observer et décider individuellement quel est le supplément approprié pour le poney, le petit cheval ou le grand cheval.

Le programme d'alimentation complet de Marstall comprend tout, du "Pro PSSM" à faible glycémie au "Marathon" d'alimentation haute performance, afin de répondre aux diverses exigences des chevaux.

 

 Marstall AG, Roland Engeler                                                              10.2017